Lumière 2012 : programmation du Grand Lyon Film Festival, 15/21 oct. 2012

On connaît désormais la programmation très alléchante de la 4e édition du Festival Lumière qui aura lieu du 15 au 21 octobre 2012 à Lyon. Voici dans les grandes lignes les événements les plus marquants qui ponctueront cette belle édition…

Prix Lumière 2012 : KEN LOACH

Cathy Come Home (1966), Kes (1969), Raining Stones (1993), Ladybird (1994), Carla’s Song (1996), My Name is Joe (1998), The Navigators (2001), Sweet Sixteen (2002), Le Vent se lève (2006), It’s a Free World (2007), Route Irish (2010).

> Lancement du festival le 15 octobre par une soirée d’ouverture : projection de l’Epouvantail (Scarecrow) de Jerry Schatzberg

Invités d’honneur

LALO SCHIFRIN : rencontre avec le célèbre compositeur de musiques de films et de séries (Bullitt, THX 1138, L’Inspecteur Harry, Prime Cut, Mission impossible), animée par Stéphane Lerouge, projection du documentaire Bandes originales : Lalo Schifrin de Pascale Cuenot.

MAX VON SYDOW donnera une leçon de comédien au Théâtre des Ateliers, recevra la Légion d’honneur des mains de Thierry Frémaux et sera présent lors de la projection du Septième Sceau (1957) d’Ingmar Bergman.

JACQUELINE BISSET présentera Le Magnifique de Philippe de Broca (1973), assistera aux projections de Bullitt de Peter Yates (1968) et La Nuit Américaine de François Truffaut (1973).

TIM ROTH présentera Little Odessa de James Gray (1994).

AGNÈS VARDA présentera Documenteur (1981) et Cléo de 5 à 7 (1962) en copie restaurée.

NICOLAS WINDING REFN (réalisateur de Valhalla Rising, Drive) présentera deux films d’Andy Milligan, Nightbirds (1970) et Vapors (1965).

Hommages / Rétrospectives

DEAN MARTIN : Rio Bravo de Howard Hawks (1959), Embrasse-moi, idiot de Billy Wilder (1964), Comme un torrent de Vincente Minnelli (1958), Ocean’s eleven, Lewis Milestone (1960).

ANDREI KONCHALOVSKY : La Maison des fous (2001), Runaway Train (1985) en copie restaurée.

MAX OPHULS : La Signora di tutti (1934), La Tendre ennemie (1936), Le Roman de Werther (1938), Sans lendemain (1939), Lettre d’une inconnue (1948), Les Désemparés (1949), Caught (1949), La Ronde (1950), Le Plaisir (1952), Madame de… (1953), La Comédie de l’argent (1936), Lola Montès (1955).

VITTORIO DE SICA : La Compagnia dei matti (1928) de Mario Almirante (ciné-concert), Sciuscia (1946), Le Voleur de bicyclette (1948), Miracle à Milan (1951), Umberto D. (1952), L’Or de Naples (1954), La Ciociara (1960), Mariage à l’Italienne (1964), Un monde nouveau (1966), Una breve vacanza (1973).

MARIO RUSPOLI (17 juin 1925 – 13 juin 1986) : Les Inconnus de la terre (1961), Regard sur la folie (1962), Mario Ruspoli, prince des baleines et autres raretés de Florence Dauman.

Charles Brabin (cinéaste britannique, 17 avril 1883 – 3 novembre 1957, films muets, star de la MGM dans les 30’s). Films projetés pendant le festival : The Beast of the City (1932), Sporting Blood (1931), Blind Wives en ciné-concert (1920), La Vallée des géants en ciné-concert (1927).

Restaurations

Les Misérables de Raymond Bernard (1934)
L’Epouvantail de Jerry Schatzberg (1972)
Jean Moulin de Yves Boisset (2002)
The Pleasure Garden de Alfred Hitchcock (1925) ciné-concert
Tess de Roman Polanski (1979) attente de confirmation pour sa présence
Voyage en Italie de Roberto Rossellini (1954)
Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk (1986)
La Nuit du chasseur de Charles Laughton (1955)
Le Carrosse d’or de Jean Renoir (1953)
Les Dents de la mer de Steven Spielberg (1975)
La Dixième victime d’Elio Petri (1965)
L’Assassin habite au 21 de Henri-Georges Clouzot (1942)
La Règle du jeu de Jean Renoir (1939)
E.T. de Steven Spielberg (1982)
The Last Picure Show (La Dernière séance) de Peter Bogdanovich (1971)
La Chevauchée des bannis d’André de Toth (1959)
La Mort en direct de Bertrand Tavernier (1980)
Les Mariés de l’an II de Jean-Paul Rappeneau (1971)

BABY CART

Le Sabre de la vengeance, Kenji Misumi (1972)
L’enfant massacre, Kenji Misumi (1972)
Dans la terre de l’ombre, Kenji Misumi (1972)
L’âme d’un père, le coeur d’un fils, Buichi Saitô (1972)
Le Territoire des démons, Kenki Misumi (1973)
Le Paradis blanc de l’enfer, Yoshiyuki Kuroda (1975)

Sublimes moments du muet

Ciné-concert : Loulou (1929) de Georg Wilhelm Pabst (nouvelle composition inédite de l’Orchestre National de Lyon, copie du film restaurée par la Deutsche Kinemathek de Berlin et la George Eastman House de Rochester).

Évènements spéciaux

> Projection des 15 épisodes d’une heure de The Story of Film : An Odyssey, de Mark Cousins (qui sera présent pour présenter cette série avant sa sortie en DVD), 2011.
> Avant-première de Final Cut – Mesdames & Messieurs de György Pálfi
> Avant-première de Renoir de Gilles Bourdos, suivi de Sur un air de charleston de Jean Renoir (1927)
> Avant-première de Frankenweenie de Tim Burton
> Projection de Genèse d’un chef d’oeuvre : Charles Laughton dirige La Nuit du chasseur, l’histoire d’une épopée de Robert Gitt (2002) (à l’occasion de la sortie du coffret Wild Side).
> Projection d’Il était une fois en Amérique de Sergio Leone (1984), copie restaurée par la Cineteca di Bologna, avec scènes inédites ajoutées.
> Nuit Musique et cinéma, ambiance rock à la Halle Tony Garnier
> Soirée de clôture le 21 octobre : La Porte du Paradis de Michael Cimino (1980) – copie restaurée, en présence d’Isabelle Huppert à la Halle Tony Garnier

> Site officiel du Festival Lumière 2012 (programmation, billetterie)

9 réflexions sur “Lumière 2012 : programmation du Grand Lyon Film Festival, 15/21 oct. 2012

  1. bon la il manque plus que le nom du film d’ouverture, celui de cloture et de remise des prix ( un Loach mais lequel?)et on aura tout…les infos sont vraiment venus au compte goute je trouve mais c’est bien stratégique, ca laisse bien installer le suspens…allez plus qu’un mois à tenir :o)

    • oui en effet ! il ne manque « plus » que cela ! as-tu assisté aux premières soirées de présentation ou as-tu l’intention d’y aller Filou ? Quels sont les événements qui t’attirent le plus ?

  2. j’ai assisté à la première présentation j’avais écrit un billet dessus mais c’était une belle arnaque ( ou belle opération de com, ca dépend sous quel angle on le prend :o), ils nous disaient pratiquement rien…en tant que blogueur cinéma lyonnais on peut demander une accréditation pour voir tout le festival ils nous l’accordent sans probleme, mais cela, tu dois déja le savoir…après les places sont chères pour voir les cérémonies les plus demandées, mais on peut voir tout le reste à l’oeil c’est génial, l’année dernière j’en avais bien profité :o) cette année j’adore Loach donc tous ses films me disent et l’épouvantail à l’ouverture film que j’ai toujours révé de découvrir sur grand écran me dit bien aussi…enfin la liste est longue…et toi alors, le chat, qu’est qui te branche le plus?

    • J’ai posé mon 16 oct. pour Lalo Schifrin et Max von Sydow (et le 17 au soir, opération Le Septième Sceau pour revoir Max von Sydow) !

  3. Quel grand malheur de ne pas être lyonnaise… je compte sur mister Bromberg pour nous programmer Loulou en ciné concert au Balzac

  4. Pingback: Festival Lumière Lyon 2012, soirée d’ouverture : L’Epouvantail, Jerry Schatzberg « le chat masqué

  5. Pingback: Mon Festival Lumière 2012 « le chat masqué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s