Félins (African Cats), de Keith Scholey & Alastair Fothergill, Disneynature

En attendant Chimpanzés prévu pour février 2013, on peut actuellement découvrir en salles le film de Keith Scholey & Alastair Fothergill, Félins (African Cats) produit par Disneynature.

Une fois passée la première impression d’étonnement d’assister à un documentaire animalier dans une salle obscure, on se laisse aller à la fascination pour ce magnifique portrait de familles de félins vivant dans les plaines du Kenya : au sud du fleuve, la tribu de Fang et ses nombreuses lionnes (dont la superbe Layla) ; au nord, Kali et ses quatre fils qui veulent investir le territoire du sud et reprendre la tribu de Fang ; au milieu, Sita, une femelle léopard solitaire, mère-courage exceptionnelle qui doit élever ses cinq petits en luttant chaque seconde pour sa survie et celle de sa progéniture. Le film nous donne à voir, saison après saison, les combats de ces félins pour survivre face aux multiples dangers de la savane : la rivalité des clans, les terribles prédateurs – crocodiles, hyènes -, les blessures ou encore les conditions climatiques.

Ce documentaire animalier relève magistralement le défi de nous offrir des images exceptionnelles de ces fauves évoluant au cœur d’un milieu on ne peut plus hostile. De mémoire, je n’avais jamais vu d’images aussi saisissantes et nettes, se rapprochant ainsi de l’intimité de ces animaux. Le cadre se fait tour à tour immensément large sur l’horizon de la savane ou les déplacements des grands troupeaux, puis intimiste au possible sur l’œil perçant du léopard ou les muscles de l’échine d’une lionne se préparant au combat. Beaucoup d’émotion, de crainte ainsi, comme pour un thriller avec son lot d’ennemis et de rebondissements. On peut cependant regretter la voix-off (en français, celle de Pascal Elbé), monotone, tenant des propos répétitifs, voire parfois mal écrits (ou mal traduits). A savoir que le spectacle extraordinaire de mère-nature et de ses créatures peut réellement se passer de « tout commentaire ».

5 réflexions sur “Félins (African Cats), de Keith Scholey & Alastair Fothergill, Disneynature

  1. J’ai très envie de le voir même si je craignais que ça ne soit un peu « gnangnan » ce qui ne semble pas le cas. Merci beaucoup pour ton avis éclairé le chat🙂

  2. Pingback: Trois comédies françaises en mai 2012 : La Cerise sur le gâteau, Le Prénom, Sea no sex and sun | le-chat-masqué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s