Midnight in Paris : Woody dans un sale état

J’avais pensé rédiger un billet à propos du dernier film de Woody Allen, Midnight in Paris (Minuit à Paris).

Pour deux raisons, je ne le ferai pas :

  1. Certains lecteurs sont « lassés » (euphémisme) de ma prose… – en même temps, ils ne sont pas obligés de me lire… ><
  2. Un autre blogger a brillamment écrit ce que je pensais à propos de ce film : je préfère donc vous laisser le lire, directement sur son blog :

Les oreilles entre les yeux :
« Midnight in Paris » ou comment Woody endort la ville »
> Lire l’article 


7 réflexions sur “Midnight in Paris : Woody dans un sale état

  1. Qu’est-ce que cette histoire? En ce qui me concerne, je ne me lasse pas de te lire. Continue à nous faire partager tes points de vue. J’ai vu le dernier Woody Allen et je ne vais pas tarder à mettre mon avis en ligne.

  2. C’est vrai que l’entrée en matière peut surprendre avec ce défilé de carte postale, mais ne veut il pas nous montrer que cette ville est devenue une ville carte postale.
    La vie intellectuelle a disparu, Paris n’est plus qu’une gigantesque galerie marchande où les fortunés descendent dans les palaces pour venir consommer des produits de luxes. Plus de place dans cette ville pour les Heminghway, Fitzgerald, Picasso …il aurait également pu citer les Henry Miller ou Anais Nin.
    C’est vrai qu’il use des clichés mais ces clichés sont le fond de commerce de cette ville qui se vend en partie sur cette vie passée où Paris était une fête… je trouve finalement son regard assez pertinent et plutôt acide. Il décrit tout simplement une réalité!
    J’ai envie de le défendre le père Woody sur ce coup-là.

    • Héhé, en croisade même chez Luzycalor,😉
      Je comprends ton point de vue bien expliqué ici… mais personnellement, le côté soporifique l’a emporté sur l’aspect « acide » que tu cites ici😦

  3. Voyons Elo, tes vrais fans ne sont jamais lassés de te lire.
    Moi, je n’ai pas vu ce film. Mais je me suis dit en lisant l’article que peut-être, nous, aimait pas tout simplement parce qu’on est français, qu’on connait Paris en long en large et en travers et qu’il faut plus pour nous impressionner. Alors que l’américain lambda doit être émerveillé en voyant les images « cartes postales » de Paris. En tout cas, ça ne peut être que bon pour le tourisme sur Paris!

  4. Pingback: Comédies sans humour, webcam, série B et soleil noir norvégien : les films vus en avril 2012 | le-chat-masqué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s