La Défense Lincoln (The Lincoln Lawyer), de Brad Furman avec Matthew McConaughey

Que penser du dernier film du réalisateur américain Brad Furman, The Lincoln Lawyer – La Défense Lincoln ? Inspiré du roman de Michael Connelly, ce thriller cinématographique célèbre avant tout le retour sur le grand écran de l’acteur Matthew McConaughey (choisi par le romancier) dans un rôle sérieux (après les comédies potaches Hanté par ses ex en 2009 et Tonnerre sous les tropiques en 2008). Cette fois-ci, McConaughey interprète le rôle de Mickey Haller, un avocat de Los Angeles ayant pour habitude non conventionnelle de travailler à l’arrière de son impressionnante Lincoln Continental plutôt qu’au bureau.

Sa carrière est principalement constituée de défenses de malfrats made in L.A. (trafiquants de drogues, voleurs et proxénètes), et, pourtant, il est soudainement contacté par un riche héritier de Beverly Hills, Louis Roulet (Ryan Philippe) qui souhaite l’avoir comme avocat de la défense dans une affaire de tentative de meurtre contre Reggie Campo (qui s’avère être une prostituée). Haller et son enquêteur Frank Levin (William H. Macy) pensent d’abord à un sacré coup de chance, une affaire simplissime… qui se transforme rapidement un duel macabre entre l’avocat et son client.

L’interprétation de Matthew McConaughey et la bande-originale à l’esprit soul (qui ne s’entend malheureusement pas dans la bande-annonce) auraient pu faire, entre autres, de The Lincoln Lawyer, un très bon thriller. Malheureusement, la manière de filmer (trop de gros plans et de caméra épaule) et les nombreuses couches d’intrigues superposées étouffent l’histoire principale et rendent le film beaucoup trop long à mon goût. Finalement, peu d’éléments restent crédibles face à des rebondissements à n’en plus finir. Quelques bonnes surprises sont cependant au rendez-vous au niveau des interprètes : on oublie vite le fade Ryan Philippe pour s’intéresser à William H. Macy (Boogie Nights, Magnolia, Fargo), Marisa Tomei (7h58 ce samedi-là de Sidney Lumet) et Bryan Cranston (Hal, le célèbre papa déjanté de Malcom et le chimiste de Breaking Bad).

4 réflexions sur “La Défense Lincoln (The Lincoln Lawyer), de Brad Furman avec Matthew McConaughey

  1. Moi j’ai adoré ce film, en particulier les rebondissements🙂 Comme quoi les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas…

  2. J’ai beaucoup aimé, j’en ai fait une chronique… J’avais adoré le roman et je trouve le film fidèle ce qui n’est pas toujours le cas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s