Le Gamin au vélo, de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Un Grand Prix mérité au dernier Festival de Cannes pour Le Gamin au vélo des frères Dardenne… Ils nous racontent ici l’histoire émouvante de Cyril (Thomas Doret), 12 ans, un gamin belge placé dans un foyer pour enfants par son père (Jérémie Rénier) qui ne peut plus (et ne veut plus) s’occuper de lui. L’enfant n’a qu’une seule idée en tête : retrouver son père et son vélo (ce dernier, ayant besoin d’argent, l’a vendu pour une poignée d’euros, avant de déménager sans donner sa nouvelle adresse à son fils).

L’enfant révolté fait alors la connaissance de Samantha (Cécile de France), la coiffeuse de la cité où vivait son père : elle retrouve son vélo et le lui rachète, acceptant même de l’accueillir tous les week-ends en tant que « famille d’accueil ». Samantha va devoir apprivoiser peu à peu le garçon et canaliser sa haine et sa violence, en lui apportant cet amour qu’il n’a jamais reçu auparavant.

Malgré une histoire plutôt simple s’apparentant à un conte (qui a demandé cependant un an de travail côté scénario), les frères Dardenne réussissent à nous livrer ici un très beau film, sincère, lumineux et à fleur de peau. L’interprétation proposée par le jeune acteur Thomas Doret est à couper le souffle, tout comme sa course effrénée à vélo, en quête de compréhension et d’amour. Quant à Cécile de France, j’ai été agréablement surprise par sa justesse et sa spontanéité : un rôle fait pour elle. Elle réussit parfaitement à suggérer cette vocation grandissante et naturelle qui la forge à devenir une mère-amie, protectrice et aimante, sans avoir recours à des explications psychologiques concernant les besoins de l’enfant ou les problèmes du père.

8 réflexions sur “Le Gamin au vélo, de Jean-Pierre et Luc Dardenne

  1. C’est vraiment un très beau film maitrisé de bout en bout. les frères Dardenne sont vraiment de très grands cinéastes, ils évitent tous les écueils du genre, ils ne tombent jamais dans le mélo larmoyant.

    Une magnifique direction d’acteur il révèle une facette méconnue de Cécile de France vraiment convaincante, Jérémie Rénier est très juste dans le rôle du père. Thomas Doret est tout simplement exceptionnel.

    Un très grand film!

  2. Ton avis me donne pas mal envie de le voir, mais à côté j’ai lu aussi des mauvaises critiques et ai eu des retours moins enthousiastes… Je ne sais donc pas trop quoi en penser, il faudrait que je le vois pour me faire ma propre opinion.

    Merci pour cet article !

  3. Personnellement, j’ai été plus embarqué par le dernier woody Allen que le dernier Dardenne, mais tout est question de sensibilité et de subjectivité.
    J’ai rédigé mes deux critiques sur mon blog pour le détail de mes avis.

  4. Pingback: Bonne année 2012 ! Review du blog pour 2011 | le-chat-masqué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s