Paris coquet mais Paris désuet

Tout le monde l’aura compris : à Paris, je suis un chat mondain. Assez parlé Théâaatre, j’aborde ici la thématique des lieux ‘célèbres’. Avec en tête l’idée que Paris c’est beau, c’est unique mais c’est aussi désuet (ça ‘tombe un peu en ruines’ en quelque sorte). Des exemples précis ? L’hôtel Normandy, les restaurants Café de la Paix et La Coupole…

Première enquête : l’hôtel Normandy – ou comment laisser partir en vrille le service d’un hôtel vieux de 130 ans qui mériterait de bénéficier d’un sérieux Plan de Sauvegarde du Patrimoine.
Car apparemment, le Normandy n’est plus ce qu’il était (bon ça, on me l’a dit car personnellement, je ne l’ai pas connu ‘avant’ sa ‘déchéance’). La classe d’antan, c’est terminé. Fini, les buffets de breakfast dans une belle grande salle de restaurant, les tables suffisamment bien dressées (on ne demande pas la lune : au moins des verres, des assiettes et une ou deux fourchettes). Ciao le service impeccable d’équipes souriantes, dynamiques et fières de travailler dans un tel lieu historique. Bye bye la belle époque du Normandy (si quelqu’un sait ce qu’il s’est passé en ce lieu – dépression générale des équipes de service, vente aux enchères du mobilier chez Drouot, vol à mains armées des petites saucisses et du service de table…, tenez-moi au courant).

Deuxième lieu à étudier : le célèbre Café de la Paix. J’essaierai d’être discret à ce propos mais la question me touche personnellement. Pour tout vous dire, je pense qu’il y a du travail pour moi là-bas. En tant que chef de surveillance de visites importunes des muridés (je n’ose avouer ici le nom commun de ces si mignons amuses-gueules à quatre-pattes aperçus lors du dîner). Cependant, je les félicite : elles ont bon goût car l’endroit est magnifique et la cuisine du chef Christophe Raoux, succulente.

Sympa le terrain de chasse...!

Image floue pour cause d'action

Enfin, la Coupole : version ‘revendications de l’équipe de service et décor malmené’.
Mais qu’est-ce que c’est que cette banderole ‘en grève’ ? Pourquoi sent-on dès l’entrée un vent de panique parmi les managers, tous sur le pied de guerre autour des tables ? Car samedi soir, c’était le branle-bas de combat à la Coupole, les serveurs faisant grève en plein service pour demander une augmentation. Quelle ambiance, quelle folie (‘ça c’est Paris !‘ comme disent les serveurs lorsqu’ils apportent un gâteau d’anniversaire à table)…ça rappelle aux touristes qu’ils sont bien en France.

C’est aussi parfois la définition du mauvais goût : qui a eu l’idée de repeindre la fameuse ‘coupole’ centrale du restaurant pour la recouvrir d’une infâme peinture au style manga-bd-flashy-je-sais-pas-quoi ?! ça se voit comme le nez au milieu de la figure qu’elle ne colle pas du tout avec le style ‘art déco’… Dommage pour Alexandre Auffray, le peintre des piliers classés monuments historiques, et les 32 artistes qui ont élaboré le décor d’origine dont Fernand Léger et Henri Matisse.

4 réflexions sur “Paris coquet mais Paris désuet

  1. Je ne connais pas ce lieu (la Coupole à Paris) ; s’agissant de la dernière photo (que je distingue mal d’ici), je trouve que les personnages qui figurent à gauche de la coupole sont peints dans un style et un graphisme très proches de ce que faisait Fernand Léger.

    C’est ce qui est à droite, en revanche, qui m’intrigue… et m’horrifie !

    • ah mais c’est toute cette coupole qui n’existait pas avant… en fait, à la place de tout cet ensemble bleuté de dessins, il n’y avait rien : juste une coupole peinte de la même couleur que le reste du très grand plafond. Le tout est dans des tons vert, or. Chaque colonne que tu vois possède une peinture différente (effectuée par 32 artistes connus dont Léger et Matisse entre autres). Mais ce truc bleu au centre est une nouveauté ridicule qui fait tâche à côté de tout le reste…😦

      • D’accord… Il n’empêche que les figures qui ornent la partie droite (sur l’image) de la coupole ont bien été peintes à la manière de Fernand Léger, dans un souci d’imitation ou de ressemblance stylistique : j’ai dupliqué cette photo (et d’autres qui se trouvent sur la toile) et procédé à un agrandissement… C’est flagrant ! Quoi qu’il en soit, la polychromie que l’on a appliquée à cette coupole est un prodigieux ratage. De mauvais goût !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s