‘Un balcon sur la mer’, de Nicole Garcia

Avec Un balcon sur la mer au titre on ne peut plus Gracquien, Nicole Garcia joue à Hitchcock : Marie-Josée Croze est la Kim Novak de la réalisatrice de l’Adversaire (2002) et Selon Charlie (2006). Jean Dujardin, un nouveau James Stewart ? En théorie… car Vertigo (Sueurs froides) ne peut être égalé. Cependant, Nicole Garcia pousse le vice jusqu’à apparaître dans une scène, comme le faisait Sir Alfred (lorsque Cathy patiente, observée par un type louche, dans le salon de réception de l’hôtel à la fin du film).

Marc (Jean Dujardin) est agent immobilier dans le sud de la France. Il est marié à Clotilde (Sandrine Kiberlain) et a une fille de 11 ans surnommée Manouche. Lors de la vente d’une bastide, il croit reconnaître en sa cliente son amour d’enfance, Cathy, qu’il aimait en Algérie lorsqu’il avait 12 ans (à la fin de la guerre d’indépendance). Ils se retrouvent passionnément mais la jeune femme le quitte après une nuit d’amour, sans laisser d’adresse ou de téléphone. Il la revoit le jour de la signature mais ne peut pas l’aborder personnellement (il a pour collaborateur son beau-père… discrétion oblige). Il lui donne simplement rendez-vous une heure plus tard dans une chambre d’hôtel. A son arrivée, la belle a déjà disparu. Marc a cependant de plus en plus de soupçons à son sujet : qui est-elle vraiment ? Elle connaît tout de leur vie passée en Algérie, lorsqu’ils étaient de jeunes voisins amoureux. Mais cette femme cache un secret. Sur fond de magouilles liées aux affaires de ventes d’immobilier, Marc va enfin découvrir la véritable identité de Cathy.

Marie-Josée Croze incarne une nouvelle fois le personnage de la femme fatale et énigmatique (je pense à Ne le dis à personne de G. Canet). Le duo qu’elle forme avec Jean Dujardin fonctionne bien, mais la sauce est plutôt longue à prendre (ce qui peut-être explicable par l’enchevêtrement des flash back et des scènes où Marc recherche Cathy). J’ai aimé le travail de photographie des premiers plans sur ces images d’Algérie, avec une lumière particulière pour un rendu esthétique (Nicole Garcia, native d’Oran, nous livre ici un film autobiographique). Mais il manque vraiment un je-ne-sais-quoi de charme, de grâce et de mystère pour refaire Vertigo.

4 réflexions sur “‘Un balcon sur la mer’, de Nicole Garcia

  1. OUi, enfin, il manque surtout une véritable intrigue… Pas besoin d’être Columbo pour comprendre qui est vraiment Cathy, et d’ailleurs mm le personnage de Dujardin le comprend assez vite (tout le « suspense » du film retombe donc plus d’une heure avant la fin…. c’est looooong)! Ce film aborde tout et rien à la fois, plein de thèmes sont vaguement frôlés (l’Algérie, la relation Jean Dujardin/ Sandrine Kiberlain, le rôle de leur fille Manouche, la jalousie d’une enfant…) mais finalement tout est complètement bidon… Un bon film ien français, ds ce que ça veut dire de pire!!😦

      • Non non bien sûr!😉 Quand j’écris film français, c’est le stéréotype du film où il ne se passe rien mais tt est présenté de manière dramatique et compliquée, avec des regards qui en disent long mais des dialogues hyper lourdingo (dans un balcon sur la mer : « salut, beau-père! » pour te faire compredre que le vieux est le beau-pee de Dujardin… d’une finesse…)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s