William Sheller, best-of ‘Tu devrais chanter’

Oh, ça ne va pas du tout… La rubrique ‘Chamophone’ est laissée à l’abandon depuis le 18 novembre ! Vous pensez peut-être que je n’écoute plus de musique depuis : que nenni, voici donc le 3e épisode du Chamophone, consacré à… William Sheller.

Depuis quelques semaines, j’écoute très souvent son coffret (2CD + DVD) ‘Tu devrais chanter’ (2005, Universal Music) réunissant ses plus célèbres titres. Voici mes préférences :

Disque 1 :
Rock’n’dollars (1975) : (‘Donnez-moi Madame s’il vous plaît, du ketchup pour mon hamburger’) désignée chanson la plus stupide de l’année, est une moquerie créée en 5 minutes, mais qui propulse W. Sheller en tête du hit parade de l’époque et des émissions de showbiz qui ne lui correspondent guère. (Ce titre me fait un peu penser à Monkberry Moon Delight de l’album Ram -1971- de Paul McCartney).
Le Carnet à spirales (1976) : car c’est grâce à cette chanson qu’on apprend tout petit l’existence d’une encre dite ‘sympathique’, ayant le pouvoir d’être invisible… Cette chanson a l’odeur des flacons d’encre, des cahiers et des gommes (arabiques).
Dans un vieux rock’n’roll (1976).
Les millions de singes (1977), qui sonne terriblement Led Zeppelin version Kashmir (sur Physical Graffiti – 1975).

Disque 2 :
–  Un homme heureux (1993) : que tout le monde connaît, alors inutile d’en reparler. Une voix + un piano = une chanson parfaite.
–  J’me gênerais pas pour dire que j’t’aime encore (1978) : une chanson que j’ai apparemment toujours aimée mais que j’avais complètement oubliée.
Vienne (1996) : Reprise d’une chanson de Barbara. On retrouve là un W. Sheller seul, à son piano, pour une belle histoire de couple et de voyage.
A l’après-minuit (1977).
Genève (1976) : j’aime beaucoup celle-ci, qui me fait encore penser à une autre chanson de Macca (mais Sheller a toujours été très inspiré par la musique des Beatles, c’est un fait), Every night (sur son premier album solo ‘McCartney’ – 1970). Pour les ‘houhouhouhou…’ qui se ressemblent ;-)
Centre-ville (1996) : parce que je trouve ça très beau. Je n’ai pas envie d’expliquer là.

Sous ses allures d’Elton John à la française (mais le jeune Elton hein ?), je l’associe aussi à Françoise Hardy, pour cette belle harmonie de la voix, des textes et de la musique, si sensible et délicate. Ou à un Marcel Proust car Sheller chante les amours perdues, le temps que l’on veut retrouver, les villes du Nord, les matins gris et les soirées pluvieuses. Ils semblent observer les gens de la même manière, en désirant écrire sur leurs vies et leurs histoires passées, dans la confrontation des différentes couches spatio-temporelles qui font les souvenirs.

9 réflexions sur “William Sheller, best-of ‘Tu devrais chanter’

  1. Qu’est-ce que j’aime ce double Album… Je l’ai écouté en boucle pendant tellement de temps. Je me suis même essayée au piano à reprendre ses musiques. « Maman est Folle » m’a donné beaucoup de fil à retordre d’ailleurs.
    Mais, si je ne m’abuse, cher Chat Masqué, le double album est sorti en 1999…
    Merci en tout cas, ça fait du bien de réentendre ces douceurs.

    • Oui chère AnKat, tu as raison, mais moi j’ai une édition de 2005 (en mini longue box avec un DVD), c’est pour ça que j’avais mis ça. A priori, un premier double album est bel et bien sorti en 1998 : bien vu !😉

  2. Carnet à spirales et j’me génerais pas pour te dire que j’t’aime encore ont ma préférence. Sheller finalement est indémodable et on a toujours plaisir à entendre ses chansons.

  3. Pingback: ‘Another Year’, de Mike Leigh « le-chat-masqué

  4. décidément on a les mêmes goûts ! (hitchcock..). je suis une grande fan de Macca (tu peux le voir sur mon blog) (every night, je la chante souvent ! et ram est mon album préféré) j’adore aussi Sheller, son carnet à spirales et surtout sa chanson le nouveau monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s